Devenez Membre  Aujourd'hui: 169 visites  
Menu Principal
  • Accueil
  • Inscription
  • Connexion
  • Recherche

  • En Bref
  • Lectures Libres
  • Best Sellers
  • Sites littéraires
  • La Bibliothèque
  • La Librairie
  • La Criticothèque
  • La Blogosphère
  • Foire aux questions
  • Publier un ouvrage
  • Protection en ligne
  • Le droit d'auteur
  • Services Prépresse
  • Passe-Livres
  • Bouche à oreille
  • A propos du site
  • Mentions légales

  • La lettre

    Votre adresse E-mail

    Abonnez-vous, c'est gratuit !

    Vue d'ensemble
    Bonjour, Anonyme
    Pseudo :
    Mot de Passe:
    Inscription
    Mot de passe oublié?

    Membres inscrits :
    Aujourd'hui : 0
    Hier : 0
    Total : 5768

    En ligne :
    Visiteurs : 3
    Membres : 0
    Total :3

    Notre Sélection

    Lilian Thuram (Auteur), Bernard Fillaire (Auteur) - Mes étoiles noires : De Lucy à Barack Obama
    le choix des visiteurs


    COMMENTAIRES




    Georges Réveillac
    De la Terre jusqu'au Ciel



    Lecteur : AntoineEvaluation : 21/08/2008

    Il s'agit d'une éducation sentimentale, mais qui sait toucher à l'universalité. L'aspect autobiographique me semble évident (contesté toutefois par un aparté concernant Estelle (le narrateur n'a pas eu de fille, il nous le dit, ce qui remet tout en question) , et je pense notamment aux romans de Jean Rouault, notamment "Des hommes d'honneur", jusque dans l'apparition d'une deux chevaux dans les deux cas, source d'humour pour l'un comme pour l'autre. Comment rendre intéressant pour un lecteur lam... [lire la suite]



    Lecteur : WolandEvaluation : 17/04/2009

    Si j'ai bien compris - et bien lu - nous sommes ici en présence d'une version "raccourcie" de "Mon amour" de Georges Réveillac. Ayant déjà parcouru les 431 pages de la première version, je renvoie donc au commentaire que j'ai fait, il y a déjà quelque temps, sur cette version "longue."



    Lecteur : GUISNOOTEvaluation : 10/07/2008

    Bonjour, Les vingt premières pages m'on séduite. L'écriture est déliée profonde et riche. Mais comme dans tout roman on attend le dénouement et les états d'âmes de l'auteur dans tel ou tel domaine provoque des interférences qui gachent le déroulement de l'histoire. L'exemple le plus flagrant apparait quand on apprend que le narrateur n'a jamais eu de fille (autour de la page 160). Cela m'a coupé net l'envie de poursuivre. Comme pour un arbre il faut savoir élaguer pour qu'il est de bon frui... [lire la suite]

    Réponse de l'auteur



    ***


    Retour à l'ouvrage | Evaluer l'ouvrage

    Tous les Logos et Marques cités sont déposés, les articles et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs respectifs.
    Copyright © 2000/2019 - Alexandrie Online - All rights reserved (Tous droits réservés) - Contactez-nous - Affiliation

    Robothumb