Devenez Membre  Aujourd'hui: 112 visites  
Menu Principal
  • Accueil
  • Inscription
  • Connexion
  • Recherche

  • En Bref
  • Lectures Libres
  • Best Sellers
  • Sites littéraires
  • La Bibliothèque
  • La Librairie
  • La Criticothèque

  • Foire aux questions
  • Publier un ouvrage
  • Protection en ligne
  • Le droit d'auteur

  • Passe-Livres
  • Bouche à oreille
  • A propos du site
  • Mentions légales

  • La lettre

    Votre adresse E-mail

    Abonnez-vous, c'est gratuit !

    Vue d'ensemble
    Bonjour, Anonyme
    Pseudo :
    Mot de Passe:
    Inscription
    Mot de passe oublié?

    Membres inscrits :
    Aujourd'hui : 0
    Hier : 0
    Total : 5768

    En ligne :
    Visiteurs : 6
    Membres : 0
    Total :6

    Notre Sélection

    Gérard Mordillat (Auteur) - Les Vivants et les morts
    le choix des visiteurs


    DROIT DE REPONSE




    Mathieu Goux
    Rosa Rosarum

    NotoriétéPopularitéPalmarès
              



    Commentaire de Antoine :

    Ceux qui ont lu le forum concernant cet ouvrage retrouveront ici les points que j'y ai abordés. J'ai lu deux fois "Rosa Rosarum", dont j'aurais envie, pour reprendre une image qui pourrait être borgésienne (Borges est un auteur apprécié par Mathieu Goux, semble-t-il), de traduire le titre par : "La Rose de la Rose de la Rose de la Rose, etc.", tant la richesse thématique semble se perdre à l'infini. "Rosa Rosarum" est un texte considérable : maîtrisé, irrésumable, au style florissant, personnel et tout à la fois très "français", polyphonique, complexe au niveau de l'interprétation, très original dans sa profondeur philosophique (je retiens en particulier ce "Réquisitoire contre la lecture" déconcertant). Une seule chose me dérange (mais elle participe au côté labyrinthique de l'ensemble) : je ne sais pas si l'on peut parler à son propos de "roman", tant les thèmes me semblent nombreux et sans forcément trop de liens entre eux (mais il s'agit plus d'un énervement de ma part vis-à-vis de l'interprétation, qu'un véritable défaut) ; or, généralement dans les romans polyphoniques (je pense aux "Démons" de Dostoïevsky, ou à Kundera dans la plupart de ses oeuvres), les intrigues, les tonalités sont multiples, les thèmes peuvent différer mais avec toujours des recoupements, des points de rencontre. Alors qu'ici j'ai un peu de mal. Rien qu'avec le motif de la "Rose", je suis un peu perdu. Mathieu, vos textes sont de vrais casse-tête, et malgré tout je ne parviens pas à m'en décrocher. Félicitations, dans tous les cas. Je sais que d'autres volets de cette exploration sont en préparation ou même presque prêts à être publiés : nous les attendons avec impatience.

    Son évaluation :


    Il n'y a pas de réponse de l'auteur à ce commentaire pour le moment !


    Retour à l'ouvrage | Evaluer l'ouvrage

    Tous les Logos et Marques cités sont déposés, les articles et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs respectifs.
    Copyright © 2000/2020 - Alexandrie Online - All rights reserved (Tous droits réservés) - Contactez-nous - Affiliation

    Robothumb