Devenez Membre  Aujourd'hui: 124 visites  
Menu Principal
  • Accueil
  • Inscription
  • Connexion
  • Recherche

  • En Bref
  • Lectures Libres
  • Best Sellers
  • Sites littéraires
  • La Bibliothèque
  • La Librairie
  • La Criticothèque

  • Foire aux questions
  • Publier un ouvrage
  • Protection en ligne
  • Le droit d'auteur

  • Passe-Livres
  • Bouche à oreille
  • A propos du site
  • Mentions légales

  • La lettre

    Votre adresse E-mail

    Abonnez-vous, c'est gratuit !

    Vue d'ensemble
    Bonjour, Anonyme
    Pseudo :
    Mot de Passe:
    Inscription
    Mot de passe oublié?

    Membres inscrits :
    Aujourd'hui : 0
    Hier : 0
    Total : 5768

    En ligne :
    Visiteurs : 5
    Membres : 0
    Total :5

    Notre Sélection

    Anton Tchekhov - Conseils à un écrivain
    le choix des visiteurs


    DROIT DE REPONSE




    Jean MATROT
    Place aux amateurs

    NotoriétéPopularitéPalmarès
              



    Commentaire de Antoine :

    Nous suivons les tribulations de ces "paumés" ordinaires avec plaisir. La question est donc la suivante : comment l'auteur a-t-il procédé pour créer chez le lecteur cette jubilation ? Umberto Eco, dans son essai "De Superman au surhomme", écrit : "Il existe aussi une chimie des émotions, et, selon une tradition ancestrale, une intrigue bien ficelée est une composante génératrice d'émotions". Je crois que tout procède ici de ce que l'on pourrait appeler une esthétique du délire : la narration est toute en rebondissements plus improbables les uns que les autres, et c'est ce qui nous plaît, parce qu'ils nous évadent de notre existence pépère tout en ayant un effet cathartique (en ce sens où nous sommes bien contents ensuite de retrouver notre routine et de ne pas avoir vécu nous-mêmes ce cauchemar). Le divertissement me semble par conséquent toujours plus que ce qu'il veut bien paraître. Sinon, "Place aux amateurs" est un polar parfaitement dans les normes, avec notamment cette critique de notre monde un peu rabâchée selon moi (cf Pascal Dessaint et autres auteurs du genre) : le racisme, la désespérance sociale, etc. ; mais elle demeure en filigrane dans ce texte, disons juste ce qu'il faut. Conclusion : une belle réussite, une écriture "facile" à ne pas confondre avec "idiote".

    Son évaluation :
    Réponse de l'auteur au commentaire de Antoine :

    Un grand merci pour votre commentaire.


    Retour à l'ouvrage | Evaluer l'ouvrage

    Tous les Logos et Marques cités sont déposés, les articles et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs respectifs.
    Copyright © 2000/2020 - Alexandrie Online - All rights reserved (Tous droits réservés) - Contactez-nous - Affiliation

    Robothumb