Devenez Membre  Aujourd'hui: 168 visites  
Menu Principal
  • Accueil
  • Inscription
  • Connexion
  • Recherche

  • En Bref
  • Lectures Libres
  • Best Sellers
  • Sites littéraires
  • La Bibliothèque
  • La Librairie
  • La Criticothèque

  • Foire aux questions
  • Publier un ouvrage
  • Protection en ligne
  • Le droit d'auteur

  • Passe-Livres
  • Bouche à oreille
  • A propos du site
  • Mentions légales

  • La lettre

    Votre adresse E-mail

    Abonnez-vous, c'est gratuit !

    Vue d'ensemble
    Bonjour, Anonyme
    Pseudo :
    Mot de Passe:
    Inscription
    Mot de passe oublié?

    Membres inscrits :
    Aujourd'hui : 0
    Hier : 0
    Total : 5767

    En ligne :
    Visiteurs : 3
    Membres : 0
    Total :3

    Notre Sélection

    Alain Soral (Auteur) - Comprendre l'empire
    le choix des visiteurs


    DROIT DE REPONSE




    Jean MATROT
    Place aux amateurs

    NotoriétéPopularitéPalmarès
              



    Commentaire de detroiter :

    Que dire sur ce livre ? Il est très accrocheur ! Le rythme est tenu du début à la fin. Les rebondissements, même s’ils sont parfois très peu plausibles – je pense notamment au chapitre 6 avec la descente de police –, s’enchaînent à merveille et m’ont laissé, à chaque fois, avec une furieuse envie de savoir ce qui allait venir.



    Les deux personnages principaux sont attachants et bien développés ; la tendresse du narrateur pour son acolyte est drôle et touchante. Mais surtout, ce qui m’a plu, c’est ce langage un peu loubard, ce ton de San-Antonio-des-banlieues (mais de l’autre côté de la matraque).



    Finalement, ce livre, je l’ai lu par accident. Je voulais lire une des œuvres de cette année. Une que je n’avais pas encore lue. Alors j’ai attaqué les extraits. C’était la première fois que je faisais comme ça. D’habitude, les extraits, je ne les lis pas. Je passe directement de la 4ème de couv. à la lecture de l’intégral…

    Et puis, au fil des extraits, je suis tombé sur celui de Place aux amateurs. Et je fus frustré. Horriblement frustré ! Comment peut-on pressentir de “l’intérêt” d’un livre sur si peu ?... Et en même temps, j’étais intrigué. J’ai voulu en savoir plus. J’ai téléchargé le livre et j’ai commencé la lecture. “Quelques pages pour voir…” me suis-je dit. Il était 16 heures…
    Quand j’ai quitté l’écran, il était 19 heures à peine passées. Je venais de finir.



    En gros, ce livre, c’est un roman de gare. J’espère que l’auteur n’y verra pas une insulte, car c’est à mes yeux un genre à part entière, un genre que j’apprécie beaucoup et que Jean MATROT a très bien maîtrisé dans cette œuvre.



    Les petits bémols… Le caractère improbable de certains rebondissements, l’insistance un peu lourde sur la tendance alcoolique du narrateur, et peut-être une petite pudeur de trop dans les scènes “cochonnes” – non qu’il faille refaire du Frédéric Dard ou du Gérard de Villiers, mais c’est, me semble-t-il, un des ingrédients importants du roman de gare.



    En tout cas, bravo et merci, j’ai passé trois heures très agréables !



    detroiter


    Son évaluation :
    Réponse de l'auteur au commentaire de detroiter :

    Merci beaucoup pour votre commentaire. Pour le roman de gare, aucun soucis, j'écrivais justement à un ami il y a peu qu'écrire ce genre de chose était dans mes ambitions. Il semblerait que j'ai réussi ! Quant aux invraissemblances, elles sont voulues comme un genre de fantaisie mais il se pourrait en effet qu'elles cassent un peu le récit (trop fantaisistes ou pas assez ?). Je voulais écrire quelque chose de léger et distrayant, j'espère que c'est le cas.
    Je prends note de vos autres remarques. Merci encore pour votre critique constructive.


    Retour à l'ouvrage | Evaluer l'ouvrage

    Tous les Logos et Marques cités sont déposés, les articles et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs respectifs.
    Copyright © 2000/2020 - Alexandrie Online - All rights reserved (Tous droits réservés) - Contactez-nous - Affiliation

    Robothumb