Devenez Membre  Aujourd'hui: 171 visites  
Menu Principal
  • Accueil
  • Inscription
  • Connexion
  • Recherche

  • En Bref
  • Lectures Libres
  • Best Sellers
  • Sites littéraires
  • La Bibliothèque
  • La Librairie
  • La Criticothèque

  • Foire aux questions
  • Publier un ouvrage
  • Protection en ligne
  • Le droit d'auteur

  • Passe-Livres
  • Bouche à oreille
  • A propos du site
  • Mentions légales

  • La lettre

    Votre adresse E-mail

    Abonnez-vous, c'est gratuit !

    Vue d'ensemble
    Bonjour, Anonyme
    Pseudo :
    Mot de Passe:
    Inscription
    Mot de passe oublié?

    Membres inscrits :
    Aujourd'hui : 0
    Hier : 0
    Total : 5767

    En ligne :
    Visiteurs : 3
    Membres : 0
    Total :3

    Notre Sélection

    Mathias Roux - Socrate en crampons : Une introduction sportive à la philosophie
    le choix des visiteurs


    DROIT DE REPONSE




    Jean MATROT
    Place aux amateurs

    NotoriétéPopularitéPalmarès
              



    Commentaire de Ishtar :

    Que dire de votre ouvrage Monsieur Matrot, sinon que c'est un récit précis comme une horloge suisse, haletant comme un thriller et crédible comme la vérité.
    Vos héros : Cécil et Enrique évoluent dans un monde tellement impitoyable, qu'il serait vain de croire que leur dérapage soit un simple accident.
    Après tout, l'argent permet d'acquérir une certaine liberté de mouvements, sinon c'est la misère et l'égoïsme social, la drogue et la violence où le seul but est la volonté de domination; quitte pour cela à avoir des pensées et/ou des actions négatives de haine, de meurtre et de concupiscence.
    Je suppose qu'il ne faut plus feindre l'étonnement et l'inquiétude, lorsqu'une société fondée sur de telles valeurs engendre une violence plus réelle, plus sanglante.
    Nous nous trouvons actuellement, confrontés dans toutes les métropoles, à une génération qui connaît "le juste prix de tout et la vraie valeur de rien".
    C'est affreusement triste !
    Le seul point positif à cette histoire se trouve à la page 79 :
    ..."les mômes du coin ont perdu leur marchand de sable, leur dealer de rêve, celui qui leur fournissait un palliatif à la révolution permanente"...
    Finalement Monsieur Matrot, votre ouvrage n'est absolument pas négatif... il permet d'ouvrir les yeux et de se rendre compte qu'il est temps de repousser les ténèbres et de créer des "bulles d'espoir" pour échapper au chaos social (cfr. p. 29. "Il y a toujours trois solutions aux problèmes qui sont censés n'en avoir que deux. Il reste l'éventualité de l'abandon").
    Merci à vous, pour ce bon moment de lecture et votre ouvrage est à mes yeux, un message d'espoir résolument optimiste...

    Son évaluation :
    Réponse de l'auteur au commentaire de Ishtar :

    Merci pour votre commentaire, Ishtar. Il me surprend car je me rend compte qu'en effet, derrière les aventures parfois un brin rocambolesques des protagonistes, il existe une société qu'il m'a semblé naturel de dépeindre de la sorte en temps que théâtre et qui, finalement, se retrouve plus présente que je le pensais, si l'on en croit votre impression. Je savais que parfois, en écriture, les personnages nous échappent mais je me rends compte qu'une histoire peut résonner très différemment selon les lecteurs. Encore merci pour cet avis qui tend à prouver que toute oeuvre sortie des mains de son créateur acquiert une vie propre... une sorte de bonus, finalement...


    Retour à l'ouvrage | Evaluer l'ouvrage

    Tous les Logos et Marques cités sont déposés, les articles et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs respectifs.
    Copyright © 2000/2020 - Alexandrie Online - All rights reserved (Tous droits réservés) - Contactez-nous - Affiliation

    Robothumb