Devenez Membre  Aujourd'hui: 124 visites  
Menu Principal
  • Accueil
  • Inscription
  • Connexion
  • Recherche

  • En Bref
  • Lectures Libres
  • Best Sellers
  • Sites littéraires
  • La Bibliothèque
  • La Librairie
  • La Criticothèque

  • Foire aux questions
  • Publier un ouvrage
  • Protection en ligne
  • Le droit d'auteur

  • Passe-Livres
  • Bouche à oreille
  • A propos du site
  • Mentions légales

  • La lettre

    Votre adresse E-mail

    Abonnez-vous, c'est gratuit !

    Vue d'ensemble
    Bonjour, Anonyme
    Pseudo :
    Mot de Passe:
    Inscription
    Mot de passe oublié?

    Membres inscrits :
    Aujourd'hui : 0
    Hier : 0
    Total : 5768

    En ligne :
    Visiteurs : 11
    Membres : 0
    Total :11

    Notre Sélection

    Aldous Huxley - Le Meilleur des mondes
    le choix des visiteurs


    DROIT DE REPONSE




    Guy SEMBIC
    Le chien vert

    NotoriétéPopularitéPalmarès
              



    Commentaire de Mary-j-dan :

    J’ai bien envie d’ouvrir ce commentaire par une annonce publique : Oui, je suis pour la défense des coqs !
    Cet ouvrage est un nid de trésors ; petites nouvelles, pensées ou coups de gueule nuancés, voire teintés d’un brin de lassitude face à certains sujets qui mettent en évidence l’extrême sensibilité de l’auteur. L’indifférence, l’attente, la colère, la violence au volant… Mais aussi la perception et la réaction que nombre d’entre nous avons face à celui qui a eu le toupet de disparaître au mauvais moment.
    L’essentiel, la trame de ce recueil, est avant tout un cri d’amour. Avec son écriture de poète, Guy Sembic nous fait part de ses observations. Sons et images mêlés, il traite aussi de différents modes d’expressions, qu’ils soient littéraires ou, ce qu’il nomme fort à propos : la « culture bêta ».
    Le vieux routard a retenu toute mon attention. Surréalisme, science-fiction ou divagation, je ne sais que dire si ce n’est que l’imaginatif Guy Sembic est bien au rendez-vous. Alors que je compatissais pour l’âme de Gabriel et sur son sort, inévitablement je présumais sur la fin de son parcours. Suite aux investigations des « experts », prélèvements et empreintes dans la voiture, je m’attendais à l’arrestation d’un innocent. Puis, rebondissement, Gabriel a finalement écrit un livre avant de mourir. Livre à succès certes, mais le seul commentaire, le plus important à ses yeux, il ne l’aura pas eu. Ce petit clin d’œil a provoqué l’éveil de quelques souvenirs et confidences d’auteurs. Peut-être attendons-nous trop de nos proches qui ne voient pas la nécessité de nous lire et ne s’intéressent pas outre mesure à nos créations. Mari, femme, enfants… combien d’auteurs se plaignent de ne pas savoir ce qu’ils pensent réellement ! L’indifférence serait-elle encore coupable ? Je n’ai jamais eu de réponse à cette étrangeté.

    Pour cette phrase, entre une multitude d’autres, que j’ai relevé : « Il n’y a pas de miracle : le meilleur de soi-même ne suffit pas toujours, non seulement parce que le combat est inégal mais aussi parce que les forces qui animent ce combat s’appuient sur des situations absurdes et inextricables » cet ouvrage n’aura pas sa place sur une quelconque étagère de ma bibliothèque, tout au moins en ce qui me concerne, mais plutôt sur ma table de chevet, à portée de main ! Dès sa parution au format papier, bien évidemment.


    Son évaluation :


    Il n'y a pas de réponse de l'auteur à ce commentaire pour le moment !


    Retour à l'ouvrage | Evaluer l'ouvrage

    Tous les Logos et Marques cités sont déposés, les articles et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs respectifs.
    Copyright © 2000/2020 - Alexandrie Online - All rights reserved (Tous droits réservés) - Contactez-nous - Affiliation

    Robothumb